Ergonomie : Évitez la pollution sonore — Liftow Toyota Forklift Dealer & Lift Truck Training Passer au contenu
ÉVÉNEMENT DE LIQUIDATION TORA-MAX. Obtenez votre transpalette Tora-Max dès aujourd’hui !
ÉVÉNEMENT DE LIQUIDATION TORA-MAX.
En | Fr
Ergonomics: Avoiding Noise Pollution

Ergonomie : Évitez la pollution sonore

La plupart du temps, quand des dirigeants envisagent d’apporter des modifications ergonomiques au lieu de travail pour améliorer la sécurité et la santé des employés, ils pensent d’abord aux risques physiques et musculosquelettiques. Étendre les bras pour atteindre, tourner le corps, s’accroupir, soulever et effectuer des mouvements qui génèrent un impact peuvent tous causer des dommages et augmenter le risque de blessure pendant un long quart de travail. Et bien sûr, des modifications apportées à la disposition du lieu de travail et aux commandes des équipements peuvent réduire ces risques. Mais l’ergonomie au sens large peut également inclure d’autres dangers, notamment pour la vue et l’ouïe des travailleurs, et certaines améliorations mineures du lieu de travail peuvent réduire ces dangers. Tenez compte des considérations ci-dessous lorsque vous chercherez des moyens de mieux protéger les oreilles de vos employés.

Deux types de dommages auditifs.

Il existe deux formes courantes de lésions et de pertes auditives qui peuvent survenir au travail. La première implique une blessure ou un traumatisme par percussion, comme un bruit fort et soudain qui rompt la membrane tympanique. La seconde résulte d’une exposition continue ou prolongée à un bruit fort qui réduit progressivement (et souvent de façon permanente) la sensibilité auditive. Ces deux formes de bruit doivent préoccuper les employeurs et les gestionnaires, mais la seconde peut être plus insidieuse et moins reconnaissable sans un audit acoustique.

Audit de la pollution sonore.

Au moins une fois par an (plus souvent, si possible), effectuez un audit de la pollution sonore en mesurant les niveaux de bruit ambiant sur l’ensemble de votre lieu de travail. Mesurez dans chaque salle ou zone où les employés passent du temps, y compris les espaces de travail hors site (comme les chantiers de construction résidentielle) et les espaces intérieurs et extérieurs qui appartiennent à l’employeur ou sont contrôlés par lui. Avec un décibelmètre, effectuez des lectures à chaque heure d’un quart de travail moyen plutôt que seulement une fois dans la journée. Sur certains lieux de travail, le bruit ambiant est plus important à différents moments de la journée de travail.

Approchez le problème sous tous ses angles.

N’éliminez aucune option lorsqu’il s’agit de résoudre un problème de pollution sonore. Par exemple, le fait de fournir aux employés des protections auditives ou des casques antibruit peut réduire le risque dans certaines situations. Mais il peut aussi être efficace d’étouffer la source du bruit ou de modifier des machines génératrices de bruit pour les rendre moins bruyantes. Si aucune de ces solutions ne fonctionne, envisagez d’autres interventions mécaniques, comme une cloison d’insonorisation placée entre les employés et la source de bruit. Par exemple, le bruit de la circulation sur une autoroute proche peut être réduit à l’aide d’une barrière stratégiquement placée.

Appliquez des solutions et testez les résultats.

N’abandonnez pas les solutions après leur mise en œuvre. Si vous décidez de fournir des protecteurs auditifs, faites en sorte qu’ils soient utilisés. Si vous installez une barrière antibruit, continuez à tester le bruit ambiant à intervalles réguliers pour vous assurer que la barrière reste efficace. Surveillez également les effets inattendus. Par exemple, si des protecteurs auditifs réduisent l’exposition aux décibels, mais créent d’autres problèmes en compromettant la perception sensorielle, adoptez une autre approche.

Pour en savoir plus sur la façon de garder vos employés en sécurité et productifs dans votre lieu de travail bruyant, adressez-vous aux experts en gestion du personnel et en manutention de Liftow.

Article précédent Utilisation de chariots élévateurs en conditions hivernales - Partie 2
Articles suivant Besoin d’un Forklift à mât rétractable? Nous avons des options à examiner!

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître

* Champs obligatoires

Contact Form










Download Brochure Form